Maison

Poêle à bois sans conduit de cheminée : peut-on l’installer chez soi ?

Parmi les différents types de chauffages disponibles, celui au bois se trouve être le plus écologique et moins onéreux. Il a également la réputation de générer une température agréable dans la pièce où il se trouve. C’est certainement en raison de ces avantages que le poêle à bois est aussi plébiscité dans les ménages. Si vous décidez d'en installer chez vous mais que vous ne disposez de conduit de cheminée, voici comment procéder.

Les conduits de cheminée sont-ils obligatoires ?

Généralement, il est prévu pour chaque logement un canal pouvant permettre d’installer un système d’évacuation des fumées. Pour chaque type de poêle et chaque modèle de maison il y a un conduit donné. Voilà pourquoi on trouve plusieurs catégories de conduits dans le commerce. Il y en a des plus rigides aux plus flexibles, à paroi unique et à double paroi.

Pour vous qui habitez un appartement dans lequel il semble impossible de poser un conduit de cheminée alors qu’il vous faut un poêle en bois, pas de souci. Sachez que le système d’évacuation de la fumée n’est pas un impératif pour tous les logements, notamment ceux construits avant janvier 2006. Il y a des alternatives pour contourner ce déficit et pouvoir vider les fumées hors de l’habitation.

Comment installer un poêle à bois sans conduit cheminée ?

Pour les habitations dépourvues d’un conduit d’évacuation, 03 possibilités de tubages s’offrent à elles. Lesquelles solutions palliatives sont :

  • système d’évacuation par la toiture,
  • système d’évacuation par la façade,
  • système d’évacuation en ventouse.

De quoi relève chacune de ces alternatives ? Vous allez le savoir.

Système d’évacuation par la toiture

Cette solution est admise par la loi DTU 24.1 et consiste à installer un conduit à travers les planchers et les murs jusqu’à atteindre la toiture. Toutefois, ce système d’évacuation ne peut pas être adopté dans tous types de logement. C’est le cas des maisons faites avec des matériaux qui rendent difficile le passage du canal de sortie. Le mieux est donc d’opter pour l’un des deux systèmes qui suivent.

Système d’évacuation par la façade

C’est une solution économique qui amène à passer le tube de sortie des fumées à travers les murs externes du logement. Cependant, au bout de quelque temps, des taches noires apparaissent sur les murs. Aussi, ce système d’évacuation ne peut pas être envisagé lorsque vous résidez dans un immeuble. Les fumées qui seront évacuées vont sans doute déranger vos voisins logés au niveau supérieur.

Système d’évacuation en ventouse

Voici la solution qui convient le plus pour installer votre poêle en bois dans votre maison sans conduit de cheminée. Elle présente plusieurs avantages. Le tuyau utilisé peut servir au système de chauffage en air froid et optimiser à plus de 10 % le fonctionnement du poêle. Dans le cadre de la mise en place d’une évacuation en ventouse, contrôlez l’étanchéité du tube afin d’éviter de perdre de l’énergie. Cette option permet de poser le dispositif sur la toiture ou sur la façade.

Combien coûte l’installation d’un poêle à bois sans conduit d’évacuation de fumées ?

Le budget d’installation d’un poêle sans système d’évacuation des fumées est variable. Le tout dépend du type de sortie que vous auriez choisi. Des trois possibilités évoquées ci-dessus, la plus coûteuse est la sortie en ventouse. Si vous avez un budget très serré, envisagez le système d’évacuation par la façade, si les conditions vous le permettent. Généralement, le montant nécessaire pour une telle prestation fournie par un professionnel est compris entre 2 000 € et 3 000 €. Cela inclut les coûts d'acquisition du matériel et la main-d’œuvre.

Pourquoi solliciter un professionnel pour l’installation d’un poêle à bois sans conduit d’évacuation ?

Lorsque vous décidez de vous lancer dans des travaux d’installation d’un poêle à bois sans conduit par vous-même, il n’est pas évident que vous ayez les équipements qu’il faut et le savoir-faire qui va avec. Le plus judicieux est donc de faire appel à un technicien du domaine.

Tout d’abord, en plus de disposer des outils et des compétences nécessaires, il vous fera un travail qui respecte la norme NF DTU 24.1. Il saura quel matériau choisir pour une intervention de qualité. Ensuite, le travail d’un professionnel vous garantit la sécurité de vos installations et réduit significativement les risques d’incendie. En cas de dysfonctionnement, il pourra vous dépanner ou vous faire des recommandations. Enfin, lorsque vous recourez à un technicien, vous pouvez bénéficier de la protection de votre société d’assurances en cas d’ennui, des aides du gouvernement et bien d'autres avantages.

Rédiger un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 %