Loisirs

Comment résilier une assurance auto avant l’échéance ?

Après la souscription à une assurance, il existe une date d’échéance que vous devez, en principe, attendre avant de pouvoir la résilier. Depuis le 1er janvier 2015, plus besoin d’attendre systématiquement cette date pour interrompre votre contrat d’assurance auto. Désormais, il existe, en effet, plusieurs façons de résilier son assurance auto avant la date d’échéance. Nous vous expliquons tout dans cet article.

La résiliation à l’échéance annuelle expliquée

Chaque année, votre assureur procède au renouvellement automatique de votre contrat : on parle d’échéance annuelle. En général, c’est au moment de cette reconduction que vous pouvez en principe résilier votre contrat. La loi Chatel contraint votre assureur à vous faire parvenir à cette période un avis d’échéance. Cet avis est destiné à rappeler à l’assuré la date d’échéance et l’informer de la date limite pour entreprendre des démarches de résiliation. Suite à cela, vous disposez d’un délai de 2 mois de préavis pour résilier votre assurance. Toutefois, il existe quelques autres façons pour résilier votre contrat d’assurance auto en dehors de cette date.

Depuis la loi Hamon, certaines assurances ont connu des révisions. En effet, grâce à cette loi, il est désormais possible de résilier son contrat d’assurance à n’importe quel moment après un an. L’assurance auto fait partie de ces assurances soumises à cette loi. Ainsi, vous pouvez donc dès à présent interrompre votre contrat s’il a plus d’un an, et ce, sans avoir à fournir de frais ou de justificatifs. Une seule condition est exigée, c’est celle de respecter un préavis d’un mois avant la résiliation. Grâce à cette loi, résilier une assurance auto de plus d’un an est désormais beaucoup plus simple.

Résilier son assurance auto avant un an

Si pour une quelconque raison vous souhaitez résilier votre assurance auto moins d’un an après la souscription, la loi Hamon ne peut s’appliquer. Dans ce cas, il y a d’autres possibilités pour vous. Découvrez-les.

Invocation d’un motif légitime

Il existe certaines situations particulières qui peuvent faire valider la résiliation d’une assurance auto avant un an. Ces situations appelées motifs légitimes sont en général liées à des changements de vie de l’assuré ou la survenue d’évènements imprévisibles. Ces raisons peuvent également être liées à une action de l’assureur. Quelques-unes de ces situations peuvent être :

  • le décès de l’assuré
  • le changement de situation marital ou professionnel
  • la vente du véhicule assuré
  • le surendettement
  • l’augmentation du tarif par l’assureur.

Quoi qu’il en soit, vous aurez besoin d’une raison valable pour demander la résiliation d’une assurance qui date de moins d’un an.

Le droit de rétractation

Si votre souscription est tout à fait récente, vous avez aussi la possibilité de faire appel au droit de rétractation. Grâce à cette méthode, vous disposez d’un délai de renonciation de 14 jours pour faire parvenir à votre assureur votre lettre de résiliation. Toutefois, cette solution n’est envisageable que pour les contrats signés lors de démarchages ou en ligne.

Les mentions indispensables sur la lettre de résiliation

Pour résilier votre contrat d’assurance auto, peu importe le moment, vous devez obligatoirement envoyer votre lettre de résiliation à l’assureur. Celle-ci doit obligatoirement comprendre certains éléments. Il s’agit notamment :

  • du motif de résiliation : le droit de rétractation, la loi Hamon ou un motif légitime (avec justification)
  • des coordonnées de l’assuré et de l’assureur
  • du numéro de l’assuré.

Si vous ne savez comment rédiger votre lettre de résiliation, vous pourrez recourir à des services en ligne qui vous proposent des modèles de lettres. Vous aurez juste à remplir vos informations.

Rédiger un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 %